« JE VEUX LEVER TOUTE ÉQUIVOQUE SUR LA MARCHE DU VENDREDI PROCHAIN, ELLE AURA BEL ET BIEN LIEU », DIXIT L’IMAM MAHMOUD DICKO

0
212

Ce mercredi 17 juin 2020, s’est tenu au siège de la CMAS, un point de presse animé par, le très vénéré, Imam Mahmoud DICKO. L’objectif de cette rencontre était d’éclairer la lanterne de l’opinion quant à la marche du vendredi prochain qui aura bel et bien lieu selon le très respecté Imam Mahmoud DICKO.

Ce point de presse, tenu cet après-midi, au siège de la CMAS, aux environs de 16h, était très attendu. Il faut noter que ce rendez-vous avec les médias était très déterminant pour l’avenir de la marche attendue. En effet, des rumeurs incessantes, faisaient état d’une éventuelle désolidarisation de Mahmoud DICKO d’avec la marche du 19 juin.
Ainsi, comme pour lever toute équivoque, c’est un Imam DICKO, très décontracté, plein d’humours parfois, qui a annoncé non seulement le maintien de la marche du vendredi prochain mais aussi sa participation effective.
Ses propos ont été accueillis par une foule enthousiaste dont l’euphorie était à son comble. Dans son allocution, comme pour rassurer davantage l’assistance, il livra le point de vue du Chérif de Nioro qui se veut également favorable à cette manifestation. En tout cas, tous les ingrédients sont réunis pour cette sortie que Mahmoud DICKO qualifia de « marche des marches », selon ses propres termes. Aussi il insista sur le fait que lui et M’Bouillé HAIDARA recommande que cette manifestation populaire se déroule de manière pacifique, dans le civisme total et le strict respect des édifices publics.
L’imam profita de ce point de presse pour rendre un ultime hommage aux 24 soldats maliens récemment tombés sur le champ d’honneur, à Bouka Weré, au sud-est de Diabaly. Après quoi, l’homme fit un tour d’horizon de la gestion calamiteuse, émaillée de crises multidimensionnelles, que connait le pays en ce moment, avant d’évoquer le passé glorieux du Mali et la vaillance dont nos soldats ont toujours fait preuve.
Dans ses propos, l’Imam réitéra la volonté du mouvement du 5 juin d’être acquis au dialogue tout en restant fidèle à leurs revendications. Par ailleurs, le patron de la CMAS, annonça une coalition plus grande avec le ralliement des commerçants du grand marché. Aussi, parlant des régions, selon ses dires, la mobilisation de celles-ci sera sans faille à la marche du vendredi.
De toute évidence, cette sortie, pour battre le pavé, semble inéluctable eu égard à la détermination des manifestants à faire valoir leurs doléances. Les enjeux sont grands, cette marche, à entendre ses organisateurs, se veut ultime et décisive. Pour les marcheurs ce vendredi est sans doute la date fatidique.
Reste à savoir si cet ouragan social annoncé parviendra à obtenir la démission du Président de la République.
Souleymane DIALLO/Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici