CRISE INSTITUTIONNELLE AU MALI : LES PROPOSITIONS CONCRÊTES DE LA COFOP AU COURS D’UNE CONFÉRENCE DE PRESSE

0
516

C’était ce jeudi 03 septembre 2020, aux environs de 15 h à la Maison de la presse, que s’est tenu une conférence de presse, organisée par la Coalition des Forces Patriotiques(COFOP). L’objet de ce rendez-vous avec la presse était d’informer l’opinion sur une déclaration commune, relative à la situation sociopolitique, ayant débouché sur une crise institutionnelle, que connait le pays en ce moment.

La crise institutionnelle que traverse notre pays aujourd’hui semble être au cœur des préoccupations de maliens. C’est dans ce cadre que la COFOP, dans un souci d’apporter sa pierre pour une transition réussie, a tenu à organiser cette conférence. Ainsi, dans une déclaration commune, la coalition a présenté un document évoquant les acteurs indispensables à la transition, l’étendue de leur mission, la durée de la transition ainsi que la présidence de celle-ci.
En fait, s’agissant des acteurs, la COFOP, pour éviter une transition dans une transition, selon ses propres termes, déclare militer en faveur d’une transition immédiate, incluant la classe politique de tout bord, la société civile, les syndicats, les confessions religieuses, les groupes signataires (plateforme, CMA), la diaspora et bien d’autres.
En ce qui concerne la mission affectée à ces dits acteurs, elle s’étendra, selon la COFOP, à la sécurisation et à la pacification sur toute l’étendue du territoire national, au redéploiement de l’Administration et les services sociaux de base, aux réformes constitutionnelles et institutionnelles, administratives et territoriales, à l’organisation des élections Présidentielles et législatives, à l’organisation des autres élections nécessaires.
Quant à la durée de la transition, la COFOP estime qu’elle doit s’étendre sur une période de dix-huit mois. Évoquant par ailleurs la sensible question de la présidence de la transition, les forces coalisées et patriotiques n’émettent aucun penchant et déclare que celle-ci pourrait aussi bien être dirigé par un civil que par un militaire.
S’agissant des sanctions qui touchent actuellement le pays, les forces coalisées disent œuvrer inlassablement pour une levée rapide de celles-ci et exhortent par la même occasion la communauté internationale à accompagner le pays afin d’une meilleure gestion de la transition.
Toujours dans le même ordre d’idées, la COFOP déclare plaider en faveur du maintien du Mali dans le concert des nations afin qu’il puisse jouer pleinement sa partition.
Pour terminer, la coalition, se voulant rassembleuse et prônant l’union sacrée, lança un vibrant appel à tous les maliens et maliennes de tout bord à œuvrer ensemble pour sortir notre beau pays de l’ornière.
Amadou BAMBA/Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici