LE VÉNÉRÉ IMAM DICKO REJETTE LA PROPOSITION INDÉCENTE DE IBK ET DÉJOUE AINSI LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE

0
219

Dans le cadre de la recherche de solutions à la crise socio-politique qui mine notre pays depuis un certain temps, ce vendredi 03 juillet, le vénéré Imam DICKO, accompagné de certains de ses collaborateurs, a rencontré les familles fondatrices de Bamako, à la demande de celles-ci. De leur entretien, aurait surgi des révélations très accablantes à l’encontre du Président de la République, Ibrahim Boubacar KÉITA.

Dans ce bras de fer qui oppose depuis le M5 RFP au régime de IBK, des pistes de sortie de crise continuent d’être scrutées. C’est certes dans cette optique que les familles fondatrices de Bamako ont sollicité une rencontre avec l’autorité morale de la contestation populaire dont le très respecté Imam Mahmoud DICKO qui s’est fait accompagner par certains de ses collaborateurs.
À I’ issue de cette rencontre, certaines révélations assez accablantes, à l’encontre du Chef de l’État, Ibrahim Boubacar KÉITA, ont fusé et ont été relayées par la CMAS. En substance, selon la CMAS, l’Imam DICKO aurait indiqué à ses interlocuteurs qu’il a rencontré le Président de la République, IBK, dès le retour de ce dernier, de Nouakchott. Le Chef de l’Exécutif lui aurait alors suggéré, voire même, demander de se retirer de la lutte engagée aux cotés du M5RFP. Pour toute récompense, le Chef de l’État aurait, en contrepartie, proposé des postes ministériels et autres privilèges y afférents dans le gouvernement qui sera formé. À ces propositions visiblement indécentes, l’avisé Imam, pour déjouer le piège machiavélique, répondit : « J’ai refusé en lui disant qu’il ne s’agit pas d’une affaire de départements ministériels ou de privilèges. Je ne suis ni intéressé par des postes ministériels ni de privilèges : Je resterai Imam. Il s’agit de la vie de la nation. Il s’agit du Mali. »
À en croire la CMAS, le Président de la République aurait renchéri en déclarant que s’il n’a pas encore formé son nouveau gouvernement, c’est par respect pour l’Imam et non à cause des manifestations du M5RFP. Ces propos qui ont suscité de l’indignation au sein de la CMAS, lui ont fait conclure en ces termes : « IBK n’a toujours pas compris son Peuple. ».
Cette réaction digne du garant moral de cette force de contestation, dont Mahmoud DICKO, traduit toute la sincérité du mouvement qui dit n’avoir d’autres objectifs que de tirer le pays de l’impasse dans lequel il se retrouve en ce moment. Et qu’en dépit du fait que la corruption soit institutionnalisée, il se trouve encore des personnes dont l’intégrité ne souffre d’aucune ambiguïté. Par ailleurs, de cette attitude du Président de la République, peut émaner deux hypothèses dont la première est que soit IBK est un entêté qui n’écoute pas son entourage et la seconde serait qu’il est mal conseillé.
En tout cas, ces révélations si elles sont avérées, risqueront fort bien de saper des différents efforts et compromis déjà engagés dans cette crise socio-politique. De quoi probablement retarder la formation du nouveau gouvernement.
Or, les jours prochains risquent fort d’être chauds pour le régime, en raison des manifestations de désobéissance civile que projettent le M5RFP.
Souleymane KONATÉ/Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici