Mamadou DJILLA : « La scène me manque énormément »

0
169

Relégué au second plan, l’artiste malien est le plus souvent considéré comme un clown ou chômeur. En cette période de pandémie, comment vivent-ils ? Et que font-ils ? Nous avons posé une série de, questions à quelques artistes. DJILLA Mamadou fut le 4e artiste à notre micro.

Duniya Kibaru : Veuillez, s’il vous plait, décliner votre identité à nos lecteurs
Mamadou DJILLA : Je me nomme DJILLA Mamadou, communément appelé ambassadeur des menteurs. Je suis comédien, humoriste malien, je réside à Bamako.
Quel est l’impact de la Covid-19 sur vos activités ?
La Covid19 a freiné toutes nos activités mais comme tout bon artiste, on ne se laisse pas terrasser par la situation. On fait des vidéos de sensibilisation sur la Covid-19. Les réseaux sociaux nous aident largement vu que les rassemblements sont interdits pour le moment. Chaque fois, nous faisons aussi des répétitions, nous faisons aussi de nouvelles créations pour ne pas perde nos talents. Mon art étant au service de la population, je m’en sers afin de sensibiliser la population à respecter les mesures barrières contre la Covid-19.
Que pensez-vous de la levée du couvre-feu ?
Je trouve assez préoccupant cette levée du couvre-feu. Il devrait continuer à mon avis car chaque fois le taux de cas positifs de la Covid-19 augmente de plus en plus. C’est vraiment inquiétant dans un pays comme le Mali.
Selon vous notre pays est-il capable de respecter les mesures barrières ? Ou que faut-il faire afin que la population puisse respecter ces mesures ?
Pour moi, notre pays n’est pas capable de respecter les mesures-barrières. Chez nous le gouvernement n’a pas de moyens nécessaires pour faire en sorte que la population puisse respecter les dispositions contre la Covid-19. Ainsi, je demande à la population de se mettre vraiment à l’abri. Rien qu’avec du savon pour se laver les mains et ne jamais sortir sans masque.
Que comptez-vous faire à la fin du covid-19 ?
Depuis le début de cette histoire, je suis en création. Quand toute cette histoire de covid-19 prendra fin, je mettrai en œuvre les créations que j’ai faites lors du confinement pour émerveiller mon public. La scène me manque énormément.
Avez-vous un dernier mot ?
Je demande à la population malienne de respecter les dispositions prises par nos agents sanitaires. Que tout le monde respecte les mesures-barrières contre la Covid-19. Également, je demande au gouvernement de penser aux familles démunies et aux artistes car nous sommes les plus touchés par cette crise.

Korotoumou DJILLA/Duniya Kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici