COUPURES INTEMPESTIVES D’ÉLECTRICITÉ À BAMAKO : LES JEUNES DE FALADIÉ EXPRIMENT LEUR RAS -LE-BOL

0
124
Agence de Faladiè

C’est ce jeudi 28 mai 2020 que les jeunes de Faladié, toutes tendances confondues, ont pris d’assaut l’agence d’EDM de Faladié SEMA. Le but de cette marche était d’exprimer leur mécontentement face à ces coupures intempestives d’électricité qui sévissent, depuis longtemps, presque partout à Bamako.

marche à faladièt
image d’illustration

Ils étaient des centaines de jeunes à marcher sur la voie des trente mètres en direction de l’agence d’EDM de Faladié SEMA. La cause de leur mobilisation était de protester contre les coupures intempestives d’électricité qui sévissent en ce moment à Bamako de façon générale.
Leur objectif était de rencontrer le directeur de ladite agence afin d’exprimer leur mécontentement. Trouvé sur les lieux par les manifestants, ce dernier leur fera savoir que cette situation va au-delà de ses compétences et que les autorités concernées sont déjà imprégnées de la situation en cours. Cependant, il rassura les protestataires de soumettre leurs doléances à qui de droit afin qu’une issue favorable soit trouvée à cette crise qui n’a que trop perduré.
Interrogé sur place, l’un des nombreux manifestants, Adama BERTHÉ, de Faladié Sokoro, nous fera la déclaration suivante : « Nous marchons car cette situation devient insupportable, nous avons des malades, des vieilles personnes, des artisans qui souffrent énormément de ces interruptions d’électricité injustifiées. Cela a causé de nombreux dommages aux populations que nous sommes. Ils sont nombreux les couturiers et autres artisans qui n’ont pas pu travailler pendant ces fêtes de ramadan. »
Les marcheurs, dans l’ensemble, assez organisés, exhibaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire les slogans tels que : « Trop c’est trop », « Stop EDM, ça suffit », « La jeunesse de Faladié dit non », « Nous avons droit à l’électricité », ou encore « Ensemble pour une cause noble et juste ».
En tout cas, ces jeunes manifestants disent être très déterminés à aller jusqu’au bout de leur lutte même si, pour le moment, leur manifestation est non violente. Il faut noter que cette crise d’électricité commence à prendre une tournure des plus inquiétantes. Les récentes déclarations creuses du directeur générale de l’EDM. Sa semble ne pas avoir apaisé les tensions au sein des populations qui continuent de souffrir le martyr suite à cette situation. Au rythme où vont les choses, il faut craindre que cette affaire ne dégénère en raison de la récurrence des manifestations qui se généralisent.
Souleymane DIALLO/Duniya Kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici