POINT DE PRESSE AU SIÈGE DE LA CMAS CHEICK OUMAR SISSOKO : « NOUS N’AVONS PAS CHANGÉ D’UN IOTA, NOUS MAINTENONS LE CAP DE L’EXIGENCE DE LA DÉMISSION DU PRÉSIDENT IBRAHIM BOUBACAR KÉITA ET DE SON RÉGIME. »

0
53

Après sa mobilisation du 19 juin 2020, le Mouvement du 05 juin, Rassemblement des Forces Patriotiques a organisé un point de presse, au siège de la CMAS, le lundi 22 juin 2020 à 16h. L’objectif selon les initiateurs de cette rencontre était de lancer un appel à la mobilisation des militants pour la suite de la lutte pour la démission d’Ibrahim Boubacar KÉITA.

À ce point de presse, étaient au présidium, Ahmadou Ndouga MAIGA, Modibo KONÉ(PMK), Cheick Oumar SISSSOKO(EMK), Choguel Kokala MAIGA(FSD), Kao Issa DJIM(CMAS), Mme SIDIBÉ Ousmane Dédeou (CDTM), Mme Sy Kadiatou SOW.
Cette rencontre, avec la presse, qui avait pour but de lancer un appel à la mobilisation à l’ensemble des militants du M5RFP, a vu se succéder, au présidium, par ordre, pour leurs différentes interventions, Cheich Oumar SISSOKO, Choguel Kokala MAIGA et Issa Kao DJIM. Ce rendez-vous avec les médias a été l’occasion de signaler de nouvelles adhésions au M5RFP. Il s’agit notamment de partis politiques représentés dans la salle par Seydou TRAORÉ(PPR), Mama SALAMATA(ADCAM), Jean DEMBELE(PDM) Mamaye KASSOGUE(PARI), Modibo KADJOGUE, ancien Directeur de L’APEJ, (APM MALIKO).
Le premier intervenant, à savoir, Cheich Oumar SISSOKO, dans son intervention, a intimé une minute de pensée pour Soumaila CISSÉ. Après quoi, il fit un bilan très élogieux de la mobilisation du 19 juin qui, à ses dire, a drainé plus de monde que celle du 05 juin. Par ailleurs, le conférencier félicitera les militants par leur maturité, leur esprit du civisme, de tolérance et surtout de la solidarité dont ils ont fait montre. Pour l’orateur, cette situation est à mettre à l’actif des contestataires qui ont prouvé toute la grandeur du Mali.
Revenant sur les luttes engagées par le M5RFP, Cheick Oumar SISSOKO réaffirmera la ferme détermination du mouvement de maintenir sa position qui est celle d’obtenir la démission du Chef de l’État. À ce sujet il fera la déclaration suivante : « Nous n’avons pas changé d’un iota nous maintenons le cap de l’exigence de la démission du président de la République et de son régime. Ne vous laissez pas distraire par les démissions successives des uns et des autres. Nous nous battons pour un Mali nouveau ». Quant à Issa Kao Djim, il remercia les militants d’autres localités dont Kayes, Sikasso, Segou, Mopti, Tombouctou. Ensuite, il indiquera clairement que le M5RFP a deux grands objectifs : La démission d’IBK et le retour de l’Honorable Soumaila CISSÉ parmi les siens.
Interrogé quant à la suite des évènements, le représentant de la CMAS répondra que le mouvement est entrain de mobiliser et que les uns et les autres seront édifiés de la tournure prochaine que devra prendre les manifestations. Pour Kao DJIM, l’unité d’action pour la restauration de la démocratie ne saurait se faire sans le départ d’Ibrahim Boubacar KÉITA et de son régime. Selon ses termes, le mal du Mali c’est IBK et le seul but poursuivi est celui de le faire démissionner.
Accordant leur violon, Choguel abordera dans le même sens que ses prédécesseurs. Pour le leader du FSD, il faut redonner confiance aux Maliens pour que nous ayons un nouveau départ. Il affirmera que le comité stratégique, qui est la haute direction du mouvement, travaille, en ce moment, sur la façon d’élargir la base de la contestation et intensifier la lutte. Profitant de cette tribune, l’homme annoncera qu’il s’agit pour le M5RFP d’obtenir des changements ou modifications en profondeur et non des changements cosmétiques.
Pour l’ensemble des conférenciers, l’urgence est de donner une nouvelle espérance aux maliens pour un nouveau contrat politique, social. Les organisateurs du point de presse avanceront que contrairement aux préjugés qu’ils essuient, leur lutte est démocratique et républicaine et qu’ils préparent d’autres mobilisations encore plus grandes que les deux précédentes sorties s’ils n’obtiennent pas satisfaction. Affaire à suivre.
Souleymane DIALLO/Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici