DEUXIÈME ASSEMBLÉE GÉNEÉRALE DU CLUB SPORTIF DE NIAMANA : LES GRANDS CHANTIERS D’UNE ORGANISATION AMBITIEUSE

0
201

C’était ce dimanche 22 mars 2020, en présence de l’instance dirigeante, que s’est tenu, à partir de 10 heures, l’Assemblée Générale du Club Sportif de Niamana (CSN), au domicile du Président du Conseil d’Administration, Dr. Mahamadou Bassirou TANGARA. L’ordre du jour de cette 2ème Assemblée Générale était axé autour de trois points saillants en plus du divers.

Initialement prévue au complexe scolaire privé ‘’ Le Savoir’ ’de Niamana, la 2ème Assemblée Générale du Club Sportif de Niamana s’est finalement tenue ce dimanche 22 mars à partir de 10 heures, au domicile de son Président, le Dr. Mahamdou Bassirou TANGARA.
Notons que, se voulant respectueuse des mesures exceptionnelles relatives au COVID 19, cette assemblée n’a regroupé qu’un nombre restreint de participants dont l’instance dirigeante du club. Les points à l’ordre du jour ont porté, en plus des divers, de façon chronologique, sur trois points à savoir : le bilan des activités 2019 du club, proposition, amendement et validation du plan d’action 2020, création d’une entreprise pour la promotion du club.
Après avoir introduit la séance, par les traditionnels mots de bienvenue, à ses pairs, le Président se fit relayer par Dr. Amadou BAMBA, Secrétaire général du club, qui, dans une allocution concise, se pencha sur les points prévus à l’ordre du jour. Il évoqua, au tout premier point, le bilan de l’année écoulée, ponctué des difficultés diverses traversées par le club ainsi que des résolutions prises pour juguler les différentes crises dont la mise en place de l’équipe à travers les différentes activités sportives réalisées. Par ailleurs, l’un des faits majeurs pour cette année 2019 s’inscrit dans le cadre des démarches d’affiliation entreprises à la FEMAFOOT ainsi que la formation de l’entraineur par la même structure. Pour clôturer ce point, le bilan financier de l’année précédente a été abordé au passage, par le Segal.
Quant au 2ème point, commenté par le Président, Dr Mahamadou Bassirou TANGARA, intitulé proposition, amendement et adoption du plan d’action 2020 et qui a requis l’approbation de l’Assemblée, réunie à cet effet, puisque c’est de cela qu’il s’agit, il prévoit les actions suivantes : obtention de terrain CSN officiel, mise en place du centre de formation foot CSN, création d’un compte bancaire, organisation de la coupe CSN édition 2020, participation à la ligue 3ème division. C’est de façon unanime que ces propositions ont été validées.
Après quoi, Dr. BAMBA présenta la synthèse du budget 2020 qui se chiffre à 4.234.806 FCFA et emportant aménagement du terrain, matériels d’entrainement, matchs, fonctionnement du club ainsi que les imprévus. Pour boucler l’ordre du jour, le Président cita le dernier point portant sur la nécessité de la création d’une société pour la promotion du club et des activités sportives. À ce sujet, Dr. TANGARA mis un accent très particulier sur les avantages afférents à ce point et ne manqua pas de vocables pour en vanter tous les mérites dont la possibilité de vendre directement des joueurs ou l’acquisition de partenaires.
Au cœur des débats de cette Assemblée, des interventions et non des moindres telles que celles du Directeur technique sportif, M. Ousmane GNAMBALY ainsi que de l’entraineur, M. Ibrahim KEITA, ont été très enrichissants et ont contribué à élever le niveau du débat. En effet, le premier s’est montré très élogieux en ce qui concerne les apports de l’actuel entraineur et a mis un accent particulier sur la discipline qui règne en ce moment au sein du club. Quant au second, pour mener à bien sa délicate mission et, se faisant l’échos des joueurs, il souleva la question de la nécessité d’un terrain de football au nom du club.
Par ailleurs, ce dernier souhaita que les entrainements et les matchs soient davantage suivis par les dirigeants afin de galvaniser les troupes sur le terrain. Ces dernières doléances furent favorablement accueillies par le Président qui rassura en ces termes : « Ne pas danser vaut mieux qu’une danse ridicule. »
Entrant dans les divers, l’arrêt des activités sportives fut évoqué, à la suite de discussions nourries afin d’observer strictement les mesures exceptionnelles issues de la menace imminente du COVID 19. À ce propos, une commission est mise en place pour non seulement veiller au maintien en forme des joueurs pendant cette trêve, mais aussi pour diligenter la reprise d’activités sportives suspendues. Toujours dans cette partie des débats, l’Assemblée a révélé l’existence d’une page Facebook dénommée ‘’Club Sportif de Niamana’’ et prévoit la création d’autres pages sur Internet pour donner plus de visibilité aux actions du club.
Il faut noter par-dessus tout que les objectifs de ce club jeune sont nobles et traduisent à suffisance le caractère ambitieux de ses dirigeants composés d’intellectuels ayant une vision plus étendue sur le sport malien en général et le football en particulier. Aussi, pour son Président Dr. TANGARA, le football doit être appréhendé comme un moyen fédérateur permettant aux jeunes de déployer leurs potentiels, les hisser au pic de leur rêve afin de contribuer au développement socio-culturel et par ricochet à l’édifice national.
Voilà pourquoi le Club Sportif de Niamana, qui présente un projet titanesque à la hauteur de ses ambitions, sollicite plus que jamais des partenariats féconds et durables dans l’optique d’aplanir les obstacles érigés et atteindre ses objectifs. À ce sujet, le Président du club déclara : « Nous surmontons les difficultés organisationnelles mais la principale difficulté reste encore la difficulté financière. Nous lançons donc un appel à toutes les entreprises et à toutes les bonnes volontés, aux opérateurs économiques de venir car la société reste ouverte et le capital est ouvert à tous ceux- là qui ont une ambition de faire du business dans le football ou de soutenir ce sport au Mali, ils sont les bienvenus. Nous sommes une équipe jeune de divers horizons, regorgeant de spécialités diverses et disposons de ressources intellectuelles prêtes à engager son expérience professionnelle pour garantir et rentabiliser leurs investissements. Ils pourront faire des apports de capitaux pour nous permettre de surmonter nos difficultés car nous sommes convaincus que pour aller vite, il faut aller seul mais pour aller loin, il faut partir avec les autres. »
Au cours de ses interventions, livrant ses impressions sur la FEMEFOOT, le Dr. TANGARA loua tous les efforts consentis par cette structure en faveur du sport malien. Cependant, à cette instance du sport roi, il adressa deux doléances dont d’une part la révision des frais d’affiliation qu’il juge relativement chers et souhaite davantage le rapprochement de la FEMAFOOT des structures de football dans les quartiers afin de créer une synergie entre elles et éviter le dispersement, d’autre part. Pour terminer, le Président remercia l’ensemble de ses collaborateurs y compris entraineurs, joueurs et supporters pour leur franche collaboration. Il rendit par la même occasion un vivant hommage à l’ensemble des partenaires déjà engagés pour la cause du Club Sportif de Niamana.
Nous souhaitons bon vent à cette jeune organisation sportive qui, loin de tout amateurisme, a déjà noué avec le professionnalisme pour le bonheur de la jeunesse et du football malien.
Souleymane DIALLO /Duniya kibaru.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici